03/06/2022

MANGER DU SENS

SELON UN RAPPORT ACCABLANT, "SEUL 1% DES ENTREPRISES PRESENTE UN PLAN DE TRANSITION ENERGETIQUE CREDIBLE"

Par Sacha Montagut - Influencia
  • transition énergetique
  • urgence climatique
  • crise sanitaire
  • cop26
  • plan de transition
  • nouvelles stratégies
  • greenwashing

Une étude menée par le CDP, le Carbon Disclosure Project, dresse un classement des entreprises et des industries les plus impliquées, et transparentes, dans leur transition énergétique. Pas de quoi être fier… 

L’urgence climatique, la crise sanitaire et les considérations environnementales mettent plus que jamais le tissu entrepreneurial sous pression. Dans une société aux ressources énergétiques limitées, la bonne santé des activités économiques semble dépendre de plus en plus d’une gestion intelligente de ces dernières. Une situation qui a naturellement imposé l’environnement comme une dimension essentielle de performance et de pérennité des entreprises.

Le ton est donné mais les actions restent à être menées. Il est temps de (re)mettre la transition énergétique au sommet de sa stratégie et d’en faire plus qu’un simple exercice de communication. Pour faire face aux profondes perturbations technologiques, politiques, économiques et sociales qui vont inévitablement se produire, les entreprises doivent acquérir une connaissance approfondie des questions énergétiques et climatiques qui s’appliquent à leurs propres modèles d’entreprise. Un effort gagnant gagnant. Pour le portefeuille et pour l’image de marque.

Un rapport au vitriol

Dès lors, on pourrait penser que la machine est lancée. Mais au diable les belles promesses formulées lors, notamment, de la COP26 de novembre dernier, voir à l’occasion de lors de la signature des accords de Paris. Un nouveau rapport du CDP révèle que la majorité des entreprises demeurent timorées quant à leurs plans de transition énergétique. Intitulé « les entreprises sont elles transparentes au sujet de leur transition énergétique ? », cette étude dresse un classement des industries les plus impliquées en la matière. Elle formule également des scores environnementaux très scrutés par les gestionnaires d’actifs et d’autres investisseurs qui l’utilisent pour « verdir » leurs portefeuilles.

 

 

Elle nous révèle ainsi que sur les plus de 13 000 entreprises qui ont communiqué leurs informations en 2021, qui concentrent notamment 64 % du capital du marché mondial, un tiers seulement œuvre pour une à faible émission de carbone. En outre, seulement 1 % d’entres elles – 135 – présente à un plan de transition réellement crédible. Les secteurs des transports et de la mode sont de loin les plus mauvais élève. Seulement 0,3 % de leurs organisations communiquent en fonction de leur alignement, ou non, par rapport aux 24 indicateurs clés qui légitiment un plan de transition climatique.

Nicolette Bartlett, Chief Impact Officer chez CDP, a déclaré : « Actuellement, un tiers des organisations qui communiquent avec nous ont déclaré avoir élaboré un plan de transition à faible émission de carbone. Cela ne correspond pas à l’appétit des investisseurs, des clients, des salariés et des gouvernements qui poussent dans cette direction examen depuis la COP26 ».

Qui sont les mauvais élèves

Les industries qui font l’objet de la plus grande attention, à savoir les services financiers, l’électricité et les énergies fossiles, sont celles qui divulguent le plus d’information, même si seulement 5 % des organisations de chacun de ces secteurs semblent en accord avec ces fameux 24 indicateurs clés. Le rapport met également en évidence certaines tendances en matière d’investissement, révélant que seulement 45 % des entreprises divulguent tous les détails de leurs investissements dans la R&D à faible intensité de carbone. Les secteurs de l’énergie et du bâtiment semble plus transparents que les autres, avec respectivement 66 % et 59 % de leurs entreprises qui les présentent.

Bien que le nombre total d’entreprises ayant un plan de transition crédible ait augmenté depuis 2020, ce rapport montre que les entreprises ont encore beaucoup à faire. Pour les aider, le CDP a produit un document de travail décrivant six principes directeurs pour l’élaboration d’un plan de transition climatique. Le CDP a également produit une note technique pour aider les entreprises à répondre au questionnaire 2022 relatif aux plans de transition climatique. Au moment de remettre le même rapport l’année dernière, Maxfield Weiss, du CDP avait conclue : « Il est urgent que les entreprises qui ne figurent pas sur la liste A agissent en conséquence […] les objectifs inadéquats ou le ‘greenwashing’ ne passeront plus ». Un an plus tard, cela tient toujours.

Source : https://www.influencia.net/selon-un-rapport-accablant-seul-1-des-entreprises-presente-un-plan-de-transition-energetique-credible/

Retour à l'entité